Préparer le parfait vin chaud

L’un des meilleurs moments de Noël est sans doute le délice chaleureux et délicieux qu’est un bon verre de vin chaud. Qu’il s’agisse de tenir une tasse chauffante pendant que nous nous promenons sur les marchés à la maison blotti avec elle chauffant sur le poêle, la boisson de Noël traditionnelle apporte chaleur et bonheur. Voici donc une recette à faire soi-même, ainsi qu’un petit historique sur la façon dont on en est venu à boire ce breuvage à chaque saison festive.

Une brève histoire du vin chaud

Pendant l’Empire romain, les Romains chauffaient du vin pour protéger leur corps contre le froid glacial de l’hiver. Au fur et à mesure de l’expansion de l’Empire, le vin chaud s’est développé et sa popularité n’a cessé de croître tout au long du Moyen Âge. Les Européens ajoutaient des épices à la boisson, croyant qu’elle favorisait la santé et évitaient les maladies, et utilisaient des herbes et des fleurs pour adoucir les vins de mauvaise qualité et améliorer leur goût. La popularité de la boisson a ensuite diminué dans la majeure partie de l’Europe, à l’exception de la Suède, où elle est devenue encore plus populaire. La monarchie suédoise a apprécié la boisson et au fil des siècles a fait plusieurs variations. Claret (vin du Rhen, sucre, miel et épices) et Lutendrank (épices, vin et lait) en sont deux exemples.

Voici des conseils en vidéo :

Des adaptations du vin chaud ont été écrites dans divers livres de recettes et, dans les années 1800, la boisson a de nouveau gagné en popularité. Dans les années 1890, la boisson est devenue associée à Noël et les marchands de vin de tout le pays avaient leurs propres recettes uniques à partager. Ceux-ci ont finalement été distribués dans toute l’Europe et au cours des décennies suivantes, le vin chaud est devenu un phénomène mondial. Il existe encore de nombreuses variantes de vin chaud que les gens apprécient partout pendant la saison de Noël.

Comment faire le vôtre ?

C’est une recette qui, je trouve, fonctionne bien et n’est pas trop compliquée, vous pouvez l’adapter à votre goût et elle est basée uniquement sur du vin rouge, vous n’avez donc pas besoin de vous procurer des alcools de fantaisie supplémentaires !

INGRÉDIENTS :

  • 750 ml de vin rouge
  • 1 gros bâton de cannelle ou 2 petits
  • 2 anis étoilé (et/ou noix de muscade si plus facile)
  • 4 clous de girofle
  • 2 bandes de zeste de citron
  • 4 cuillères à soupe de sucre semoule
  • Pour une saveur d’agrumes plus forte, ajoutez également du zeste d’orange

MÉTHODE :

ÉTAPE 1 : Versez le vin rouge dans une grande casserole et ajoutez la cannelle, l’anis étoilé, les clous de girofle, le zeste de citron et le sucre (et la muscade et l’orange si vous en utilisez). Cuire à feu doux pendant 10 minutes.

ÉTAPE 2 : Retirez la casserole du feu et laissez refroidir en laissant infuser la boisson pendant environ 30 minutes.

ÉTAPE 3 : Chauffez à nouveau sans bouillir et versez dans des tasses ou des verres résistants à la chaleur pour profiter de la délicieuse boisson chaude. Le vin chaud doit se conserver au réfrigérateur pendant environ 24 à 48 heures, mais si vous avez ajouté des agrumes, cela commencera à fermenter, donc 24 heures est le maximum recommandé.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.