Oban, une ville rendue célèbre pour le whisky

Un peu plus de trois kilomètres au-dessus de la ville d’Oban se trouve le Loch Gleann a’ Bhearraidh, un réservoir qui surplombe la côte comme une piscine à débordement, reflétant de manière vitreuse le ciel écossais changeant. Le whisky Oban est fabriqué avec son eau.

Bien que le géant controversé des boissons Diageo (autrefois décrit comme « une identité d’entreprise sans âme ») possède maintenant de nombreuses marques de whisky, ne commettez pas l’erreur de penser que leurs whiskies sont une sorte de produit de masse. La vérité peut vous surprendre. Prenez Oban par exemple, réalisé par une équipe de seulement sept personnes.

Une distillerie nichée sur la côte ouest de l’Ecosse

Nichée sur la côte ouest envoûtante de l’Écosse, la distillerie Oban est née avant même qu’une ville n’y existe. Deux frères marchands, John et Hugh Stevenson fondent la brasserie à la fin du XVIIIe siècle. Encore éloignée aujourd’hui, il est difficile d’imaginer à quel point cette région a dû se sentir isolée à l’époque. Les quais et les ponts amélioraient l’accès aux Hébrides, mais en même temps, les défrichements brutaux et l’échec de l’industrie du varech provoquaient la destruction de petites communautés claniques. C’est dans ce contexte qu’arrivèrent les Stevenson, attirés par le duc d’Argyll qui proposait des loyers bas à ceux qui fonderaient des entreprises.

Voici une vidéo en anglais présentant ce Whisky :

Les Stevenson avaient acheté l’île de Belnahua en 1780 et avaient commencé à extraire de l’ardoise. Leur projet ? Pour profiter du port naturel qu’ils avaient trouvé le long de la côte et construire non seulement une distillerie mais une ville. Ils en jetèrent les bases en 1793, avec la distillerie en son cœur sous des falaises abruptes. La distillation a commencé un an plus tard, bien que les premiers documents officiels la datent de 1799. Pendant les 67 années suivantes, l’entreprise est restée dans la famille, luttant contre les éléments pour expédier leur élixir du petit port d’Oban à Glasgow.

Une histoire passionnante

L’entreprise a été vendue deux fois et dans les années 1880, un chemin de fer est arrivé et la distillerie a été reconstruite selon la conception dont nous pouvons encore voir une version étendue aujourd’hui : regardant de la ville vers la mer, des bâtiments austères et gris avec des toits en pavillon et des linteaux noirâtres et murs de tablier. Un grand lettrage blanc déclare le nom d’Oban. 

Un peu plus de trois kilomètres au-dessus de la ville se trouve le Loch Gleann a’ Bhearraidh, un réservoir qui surplombe la côte comme une piscine à débordement, reflétant de manière vitreuse le ciel écossais changeant. Le whisky Oban est fabriqué avec son eau. La distillerie d’Oban ne possède que deux alambics en verre à lampe, en forme d’oignon et en cuivre, et est l’un des dix producteurs écossais à continuer à utiliser des worm-tubs (un système de tubes de cuivre enroulés où les vapeurs d’alcool gazeux se condensent). Même ces deux alambics ne fonctionnent pas tous les jours, ce qui signifie qu’Oban produit beaucoup moins de whisky qu’il ne le pourrait.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Une réflexion sur “Oban, une ville rendue célèbre pour le whisky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.