Découvrez les terroirs de l’Armagnac

L’Armagnac est la plus ancienne eau-de-vie produite dans le Sud-Ouest de la France, au cœur de la Gascogne. Il est élaboré par distillation du vin blanc dans un alambic à distillation unique, connu sous le nom d’alambic d’Armagnac, suivi d’un long vieillissement en fûts de chêne.

L’Armagnac, c’est avant tout un esprit artisanal, fabriqué en petites quantités par des vignerons ou des armateurs disposant d’un savoir-faire de longue date. Sa personnalité colorée aux multiples facettes, étroitement liée à la nature et aux hommes qui la composent, découle du large éventail de terroirs et de cépages dont est issu l’Armagnac.

Qu’est-ce que le terroir ?

C’est la somme des composants naturels qui caractérisent une région viticole donnée, c’est-à-dire les types de sol, l’aspect et le microclimat qui en résulte. Le terroir est l’un des trois facteurs qui jouent un rôle dans la qualité et le caractère d’un vin; les deux autres sont les cépages et l’apport humain (vinification et vieillissement).

Localisation

La région de l’Armagnac s’étend sur une vaste zone dans le département du Gers, la partie orientale des Landes et la pointe sud du Lot-et-Garonne. La zone d’appellation a la particularité d’avoir la forme d’une feuille de vigne. Il est divisé en trois sous-appellations : Bas-Armagnac, Ténarèze et Haut-Armagnac.

Voici les différents terroirs de l’Armagnac :

Sols

L’ensemble du territoire situé entre les Pyrénées et le Massif Central est le site d’un ancien golfe resté immergé pendant des siècles. Les eaux n’ont reculé que relativement récemment, à la fin du Tertiaire, laissant derrière elles une épaisse couche de limon, désormais argileuse mélasse entrecoupée de crêtes calcaires (Abel Sempé, « La Grande Messe de l’Armagnac »). Les sous-sols le long du plateau de l’Armagnac sont donc composés de débris pyrénéens, entraînés par la mer.

Dans l’ouest du Gers et une partie des Landes, la mer a laissé derrière elle une formation de sol de la période miocène connue sous le nom de « sables fauves » qui sont formés de sables fins de quartz et dont la couleur est dérivée de petites quantités d’hydroxyde de fer. On trouve également des sols limoneux plus jeunes appelés « boulbènes ». Le centre de l’appellation abrite le territoire de la Ténarèze («  le sentier des crêtes »), colonne vertébrale de l’appellation séparant le Bas-Armagnac et le Haut-Armagnac qui forme la ligne de partage des eaux entre la Garonne d’un côté et l’Adour de l’autre. Il s’agit d’une zone de transition où les « boulbènes » sont joints par des sols parfois érodés jusqu’au substrat rocheux calcaire ; « peyrusquets » ou couches peu profondes de sol argileux ; certains argilo-calcaires lourds appelés localement « terrefort » ; et des sables fauves sur les pentes.

Climat

La plus grande influence climatique vient de l’océan Atlantique, en particulier dans la partie ouest de l’appellation, dans le Bas-Armagnac. Les terres boisées des Landes agissent comme un bouclier contre les précipitations et un tampon thermique : les conditions météorologiques défavorables viennent toujours de la mer.

En fait, toutes les maisons tournent le dos aux intempéries et font face à l’Est. Dans les parties les plus à l’est de l’appellation, l’influence climatique dominante vient de Toulouse : les vents sont d’est et de sud-est (la queue du vent d’Autan) ce qui fait monter les températures et assèche les sols.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.