Comment la température affecte-t-elle le goût du vin ?

Certains facteurs peuvent affecter le goût du vin, mais la température est peut-être l’un des plus importants. Par exemple, une bouteille de vin placée dans un endroit chaud ou près d’une source de chaleur pourrait l’abîmer. Pour conserver le vin dans des conditions optimales, il doit être conservé dans l’obscurité totale et dans un endroit frais entre 12° et 15°, selon le vin.

Lorsque le vin est placé à la bonne température, il libère ses meilleurs arômes sans le gâcher. La bonne température déterminera la façon dont les arômes et les saveurs du vin sont perçus par le palais. Les vins aromatiques, en particulier les rouges, ont leurs arômes dormants lorsqu’ils sont servis à des températures plus fraîches. S’il est servi à basse température, ces arômes ne seront pas libérés et la personne qui boit le vin ne pourra pas capter les parfums, qui sont aussi importants que le goût.

Le changement de température

Les changements de température peuvent avoir des effets néfastes sur le goût d’un vin. S’il y a des fluctuations constantes de température, les vins seront compromis et pourraient vieillir prématurément. Lorsque la température dans une bouteille augmente, le vin à l’intérieur se dilate et provoque une pression dans la bouteille. Si la pression augmente, une petite quantité d’arôme du vin peut s’échapper par le bouchon. L’inverse peut également se produire. Lorsque la bouteille est refroidie, l’air est aspiré à travers le bouchon. La qualité globale de l’arôme du vin pourrait en souffrir.

Voici des conseils en vidéo :

Si les vins rouges sont stockés dans un endroit dont la température est comprise entre 12° et 15°, il ne faudra que quelques minutes pour pouvoir ouvrir la bouteille. Ces vins nécessitent une température entre 14° et 18°. Pendant que la bouteille est ouverte, la température du vin peut augmenter de quelques degrés.

Tout dépend du vin

Dans le cas des vins doux, la température élevée renforce la douceur, ce qui peut nuire aux autres qualités du vin. Les producteurs conseillent souvent de suivre les indications sur l’étiquette.

Si une bouteille de vin blanc ou de rosé est restée hors du frigo, il peut néanmoins exister d’autres alternatives pour pouvoir le boire frais. Bien qu’il soit déconseillé de soumettre un vin à un changement brutal de température, il peut être placé dans un seau avec des glaçons. Une autre option peut être les refroidisseurs de gel, qui pourraient également être efficaces.

En termes de micro-organismes, le Saccharomyces cerevisiae est inactif ou a une activité très faible en dessous de 10-12 °C et montre une croissance maximale dans le moût de raisin à environ 35 °C. La présence d’alcool réduit la température optimale à 26–28 °C. Les bactéries lactiques ont besoin de 16 à 18 °C pour se développer à une vitesse considérable. Les bactéries acétiques peuvent persister à des températures élevées, même en présence d’alcool. La conservation des vins à des températures basses appropriées peut réduire la croissance des micro-organismes.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.