Les aliments qui pourraient aider à réduire l’insécurité alimentaire

L’insécurité alimentaire est l’un des plus grands problèmes de notre monde et la pandémie de Covid-19 a aggravé la situation. Selon les statistiques de l’ONU, il y avait 768 personnes sous-alimentées dans le monde en 2020, dont 418 millions en Asie, 282 millions en Afrique et 60 millions en Amérique latine et dans les Caraïbes.

L’ONU a admis que le monde n’a généralement pas progressé vers son objectif d’assurer l’accès à une alimentation sûre, nutritive et suffisante pour tous, tout au long de l’année, tandis que le changement climatique entrave davantage le développement dans ce domaine. Les températures élevées et les phénomènes météorologiques extrêmes augmentent la probabilité de mauvaises récoltes. Le Forum économique mondial a identifié 5 plantes qui ont le potentiel d’atténuer l’insécurité alimentaire, étant nutritives, mais aussi résistantes aux conditions météorologiques extrêmes et aux sols durs.

Cucamelons

Melothria scabra, communément appelé cucamelon, pastèque miniature mexicaine, concombre aigre mexicain, cornichon aigre mexicain, melon de souris ou pepquinos, est un légume apparenté au concombre, originaire du Mexique et du Venezuela. 

Voici une vidéo montrant cet aliment :

Les fruits ont à peu près la taille de raisins et ont le goût de concombres mélangés à un peu de citron vert. Ils sont consommés par les peuples autochtones depuis avant la colonisation occidentale des Amériques. Son avantage par rapport aux autres plantes de la famille des concombres est leur résistance à la sécheresse et aux ravageurs.

Mashua

Tropaeolum tuberosum, ou mashua, est une plante apparentée aux capucines de jardin, parfois cultivée à des fins ornementales en raison de ses fleurs aux couleurs vives, mais surtout pour ses tubercules comestibles, qui se consomment cuits ou rôtis comme légume. 

Il est originaire des Andes et pousse vigoureusement, même dans les sols marginaux. Il rivalise également bien avec les mauvaises herbes, est bien adapté à l’agriculture de subsistance en haute altitude et donne des rendements élevés.

Pandanus

Pandanus, également connu sous le nom de palmier à vis ou de pin à vis, est un genre d’arbres ressemblant à des palmiers originaires des régions tropicales et subtropicales, avec le plus grand nombre à Madagascar et en Malaisie. Les arbres peuvent supporter la sécheresse, les vents violents et les embruns salés, tandis que les feuilles et les fruits de certaines espèces sont comestibles. 

Les espèces à fruits moyens et plus gros peuvent être consommées crues ou cuites lorsqu’elles sont complètement mûres ou même partiellement mûres si elles sont cuites. Les feuilles sont également utilisées dans différents plats à travers l’Asie du Sud-Est, ainsi que pour divers objets d’artisanat.

Ensete

Ensete ventricosum, communément appelé ensete ou ensete, bananier éthiopien, pseudo-bananier et faux bananier, est un cousin du bananier originaire d’Ethiopie, où il nourrit déjà 20 millions de personnes. Il tolère la sécheresse, les inondations et les températures élevées et ses tiges et ses racines peuvent être transformées en bouillie et en pain.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.