Les meilleurs endroits pour manger à Santarém

Il doit y avoir quelque chose dans l’air à Santarém. La carte municipale a la forme de la main de Dieu et la scène gastronomique est tellement bonne qu’on se demande parfois si l’endroit a été béni. Comme beaucoup de prétendus « succès du jour au lendemain », le récent buzz de la ville est en réalité le résultat de beaucoup de travail acharné et d’une vision à long terme. 

Le festival national annuel de la gastronomie de Santarém a fêté son 40e anniversaire en 2021 et doit sûrement faire partie de la raison pour laquelle tant de chefs passionnants sont basés ici.

Taberna do Quinzena

Si vous aimez vos restaurants simples et pleins de charme authentique, cet endroit est fait pour vous. Attention : il y a trois établissements liés autour de la ville, mais nous sommes venus au plus ancien. 150 ans de clients fidèles ne peuvent pas se tromper, n’est-ce pas ? 

Voici une vidéo en anglais présentant cette région :

En entrant, par les portes où les clients attachaient leurs chevaux, vous passerez devant le balcão, le comptoir de bar original où il était une fois des hommes (oui, seulement des hommes) se tenaient pour boire du vin fort dans des verres à dé. Des affiches anciennes représentant des matadors à cheval tapissent les murs, les tables en bois sont longues et à partager, et ni le menu ni la taille des portions ne dérangent.

O Patio da Graça

O Pátio da Graça a peut-être l’élégance à la hauteur de sa position, surplombant la vénérable église de Santa Maria de Graça, mais le jeune chef passionnant Rafael Duarte n’a pas peur de faire bouger les choses. Son élégant restaurant fusion péruvien-japonais propose le genre de nourriture que je pourrais manger toute la journée. Poulet délicieusement squidgy et gyozas au gingembre. Bok choi cuits à la vapeur habillés d’un bouillon salé étincelant. Petits pains bao moelleux et collants remplis de hamburgers au crabe tempura. Le yakitori le plus tendre et le plus savoureux que j’ai jamais mangé. Tacitos de saumon garnis d’œufs de tobiko comme de minuscules grains d’or. 

Autour des murs pâles s’étirent des banquettes de cuir marron. Les voûtes et l’éclairage chaleureux confèrent une atmosphère doucement ecclésiastique. Les jours d’été (et pourquoi pas les jours plus frais si vous êtes courageux ?), vous pourrez dîner à l’étage dans le patio éponyme. L’un des puits typiques stockant l’eau de la ville y est situé. Des carreaux noirs et blancs sous les pieds, un ciel bleu au-dessus et une vue sur la glorieuse rosace de Santa Maria complètent l’expérience paradisiaque.

Ah VARGAS

À la périphérie nord-ouest de la ville, Oh ! VARGAS appartient à la même maison depuis trois générations, chacune apportant son propre plan d’action. Le propriétaire actuel, Manuel Vargas, se présente comme un homme d’affaires plutôt que comme un chef, mais travaille en étroite collaboration avec son équipe (et recrute actuellement du personnel de cuisine !), sa vision de la marque familiale est un souci constant de qualité et de cohérence.

En plus de transformer le restaurant en une référence pour les vins fins, régionaux et au-delà, il a investi dans des rénovations élégantes, créant de hauts plafonds, un décor moderne et une grande terrasse couverte de glycine qui attire les foules pendant les mois d’été. Il est clairement fier de Oh ! Le passé et le présent de VARGAS, montrant de l’autre côté de la cour la porte menant à la petite pièce où ses parents ont dormi après le travail pendant 40 ans, tout en insistant pour que nous jetions un coup d’œil aux salles de bains rénovées et raffinées.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.