La ville allemande de Schwäbisch Hall décide de limiter le prix de la bière à 4 euros le litre

Il y a quelques semaines, le conseil municipal de la commune de Schwäbisch Hall, située dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne, annonçait son intention de plafonner le prix de la bière à 4 euros le litre.

Ce déménagement s’inscrit dans un plan plus large de revitalisation du centre-ville, mais aussi pour aider au maximum les commerces qui ont souffert des mesures anti-Covid. Le conseiller municipal Tilmann Finger a le plus défendu la mesure, affirmant que les bars ont besoin de toute l’aide possible, ayant été fermés pendant une si longue période et n’ouvrant ensuite que sous des réglementations strictes, telles que des restrictions sur le nombre de clients et des exigences de laissez-passer vert.

Une décision cruciale pour la commune

L’idée est que les clients ne paient pas plus de 2 euros la pinte ou plus de 4 euros le litre de bière. Cependant, selon Numbeo, le prix moyen d’une pinte dans le reste du pays est de 3,7 euros, chaque Allemand buvant environ 99 litres de bière chaque année. La ville de Schwäbisch Hall subventionne la différence de prix. Ainsi, si un bar vend une pinte à 3,7 euros, la ville paiera 1,7 euro donc le client ne paiera que 2 euros.

Voici une vidéo présentant cette ville en anglais :

La mesure mise en place par la majorité social-démocrate (SPD) n’a pas été bien accueillie par l’ensemble des membres du conseil. D’ailleurs, la plupart ne sont pas d’accord avec cette décision. Selon la chaîne d’information allemande SWR, de nombreux conseillers municipaux et le maire, Daniel Bullinger, se sont positionnés contre ce projet.

Un sujet qui fait débat auprès des responsables locaux

Les élus adverses soulèvent des inquiétudes sur les objectifs de santé publique, d’une part de ne pas faire de publicité sur la consommation d’alcool ou de tabac au sein de la population et, d’autre part, toujours dans le contexte de la pandémie. Selon les données de l’Office fédéral allemand des questions d’addictions, 7,8 millions d’habitants âgés de 18 à 64 ans consomment une quantité à risque d’alcool, tandis que 74 000 personnes meurent chaque année à cause d’une surconsommation d’alcool. 

En fin de compte, la mesure sera soigneusement analysée pour voir si elle enfreint les lois générales allemandes sur la santé. Cependant, cette décision est prise du bon œil par la plupart des gens. Mais il faudrait encore attendre avant que les responsables ne puissent se positionner vraiment à ce sujet. Dans tous les cas, il s’agit d’une avancée majeure dans le domaine.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.