La reine du vin en France

Si vous regardez une liste des vins les plus chers du monde, vous la verrez bourrée de beautés de France. Regardez de plus près et vous verrez un nom apparaître encore et encore : Leroy. Vous pensez à vous-même, je ne sais pas qui est cette personne. Leroy l’est mais il doit être tout à fait le vigneron.

Surprise ! Ce n’est pas M. Leroy, c’est Mme : Mme Lalou Bize-Leroy. Autre surprise : elle est dans sa 9e décennie et toujours au sommet de sa forme. Vous n’avez peut-être pas entendu parler d’elle, mais elle est célèbre parmi les connaisseurs, et pour une bonne raison.

Quatre générations

Lalou Bize-Leroy est la quatrième génération de sa famille à diriger la Maison Leroy, fondée par son arrière-grand-père en 1868. Elle était peut-être destinée à une vie dans le vin après que son père Henri ait placé quelques gouttes de Bourgogne sur les lèvres de son nouveau-né fille.

Henri a dirigé l’entreprise vinicole familiale jusqu’en 1955, date à laquelle il a décidé de céder les rênes à Lalou pour qu’il puisse se concentrer sur le brandy. Elle n’avait que 23 ans à l’époque et avait du mal à s’implanter dans un monde d’hommes, car qui voulait prendre les commandes de cette petite jeune femme ? Mais la détermination, la passion et, surtout, on palais remarquable l’ont portée à travers.

En 1974, elle dirigeait non seulement la Maison Leroy, mais était également codirectrice du légendaire Domaine de la Romanée-Conti, dont sa famille est à moitié propriétaire. Elle a poussé la cave à cesser d’utiliser des pesticides et à passer à l’agriculture biologique. Cela a élevé sa qualité déjà élevée à des niveaux stratosphériques et aujourd’hui, beaucoup considèrent la Romanée-Conti comme le plus grand vignoble du monde.

Biodynamique et remarquable

Après un conflit de gestion en 1992, Lalou quitte la Romanée-Conti pour se consacrer à l’élaboration de ses propres vins. Désormais libre de les fabriquer exactement comme elle le souhaitait, elle a adopté des principes biodynamiques controversés, une approche « bio plus » avec un peu de mysticisme ajouté. Les résultats ont été tout simplement remarquables.

Voici une vidéo présentant ce domaine :

Les amateurs de Bourgogne ont les yeux embrumés lorsqu’ils parlent de ses vins et sont prêts à payer des sommes incroyables pour une bouteille. C’est pourquoi huit des 20 vins les plus chers au monde sont de Leroy. Huit ! En revanche, seuls deux sont de la Romanée-Conti.

Pour quelqu’un qui produit des vins aussi brillants, Lalou ne croit pas à l’idée de la vinification. Au lieu de cela, elle se considère comme une tutrice, dont le travail est d’observer les raisins et de suivre leurs conseils. Lorsqu’on lui a demandé comment elle réussissait à tirer autant d’intensité et d’énergie de ses vins, elle a répondu : « C’est simple, j’aime mes vignes plus que la plupart des gens. »

Cet amour transparaît dans ses vins. Et si peu d’entre nous auront jamais le privilège d’en goûter un, nous pouvons certainement apprécier la passion de Madame Bize-Leroy, la reine du vin.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *