Guide de l’Armagnac : le spiritueux de la Gascogne

L’Armagnac est la plus ancienne eau-de-vie française. Il est produit dans le département du Gers, connu sous le nom de Gascogne, et a au moins 700 ans. Cependant, on pense que les origines de l’Armagnac remontent au 10e siècle. Et en fait, les Romains ont été les premiers à planter des vignes dans la région.

La première mention connue de l’Armagnac est dans les registres qui datent de 1310. Un prêtre local a loué les qualités de type d’eau-de-vie dans une brochure. Il a affirmé que cela permettait aux buveurs de garder leur santé et de rester en forme. Rappelez-vous, il a également énuméré tout un tas de ses vertus dont le fait que les vapeurs d’Armagnac pouvaient tuer les serpents. Et qu’il a guéri les coliques et les maux de dents. Des années plus tard, il est devenu la boisson de choix de l’inspecteur Maigret, l’emblématique détective parisien de George Simenon.

Production d’armagnac

L’Armagnac est fabriqué au cœur de la Gascogne sur trois territoires aux terroirs et terroirs différents : Bas-Armagnac, Ténarèze et Haut-Armagnac. Ensemble, ils forment 16 000 hectares de vignes. Des vins blancs, rouges et rosés sont produits ainsi que du Floc de Gascogne (vin fortifié et apéritif populaire). 12 000 hectares sont consacrés à la production exclusive d’Armagnac.

L’Armagnac est issu de la distillation de vins blancs récoltés dans chacune des trois zones de production AOC (appellation d’origine contrôlée). Il existe une quatrième AOC pour les eaux-de-vie non vieillies : la Blanche d’Armagnac.

Types d’armagnac

Il existe différents types d’armagnac. Comme le Cognac, il y a VS (Very Superior), VSOP (Very Superior Old Pale), Hors d’Age Armagnac qui a au minimum dix ans mais souvent beaucoup plus vieux, XO (Extra Old) au minimum dix ans et Blanche Armagnac, qui est un jeune white spirit et tout à fait nouveau sur le marché (depuis 2005).

Voici les différents types d’Armagnac :

C’est un apéritif parfait, et est excellent dans les cocktails, et même comme digestif. Contrairement au Cognac (distillé deux fois), la production d’Armagnac (une fois distillée) n’est pas une grande industrie, ce sont toutes de petites maisons. Les familles et les artisans produisent leur propre mélange unique.

Dîner Alambic, une authentique célébration de l’Armagnac

Chaque année, des fabricants d’Armagnac ouvrent leurs caves et invitent le public à assister à la distillation. Vous pouvez déguster le jeune Armagnac, vous joindre à la fête et déguster des plats et des vins fabuleux. C’est un moment très festif avec une fabuleuse ambiance de bien-être.

Le processus de distillation commence par le chauffage du jus de raisin dans un alambic continu appelé armagnaçaise alambique. Les alambics sont des appareils mobiles, ils sont traînés à la campagne, s’arrêtent dans des domaines et exploités par des experts qui exercent leur magie au fil des jours et des nuits, parfois pendant plusieurs semaines.

C’est un processus long et solitaire. Il s’appuie sur l’opérateur pour maintenir la température constante, surveiller le débit du vin, la chaleur de la chaudière. Beaucoup d’alambics ont plus de 100 ans et le processus est presque de la magie alchimique ! Les experts qui travaillent les alambics jouent aux cartes, dînent comme des rois, fument des cigares et certains organisent toutes les soirées. Beaucoup de petits lots d’Armagnac fabriqués par ces talentueux producteurs ne sont jamais vus en dehors de la région, et c’est une autre bonne raison de visiter le Gers.

Séverine L.

Fille de vigneronne, j'aime mon terroir et le patrimoine gascon. L'Armagnac est le spiritueux star de notre région mais il y a bien d'autres choses à découvrir ici :)

2 réflexions sur “Guide de l’Armagnac : le spiritueux de la Gascogne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *